~ At work ~

23 février 2017 // Travail en cours

théatre d'eau et de paysage - théâtre de plein air

1 février 2017 // Nouvelle création

EffractioNocturne Création 2017-2018

Spectacle sur l'eau-Show on the water-ilotopie-water show-aquatic show

La compagnie ilotopie s’engage aujourd’hui dans le chantier d’une nouvelle création sur et avec l’eau :

EFFRACTION NOCTURNE
un songe aquatique sensoriel

Pour le citoyen du monde, l’EAU signifie avant tout une ressource, des loisirs, une frontière, la pénurie ou le trop plein, le drame des migrations et bien d’autres réalités encore.

Nul n’ignore cependant que dans chacun de ses lits et dans chacune de ses fosses, s’écoule une puissante charge mythique et symbolique.

Au cour des nombreuses tournées internationales sur l’eau d’ilotopie, nous avons pu éprouver cette dimension, constatant que les ressorts poétiques et le potentiel dramatique de l’eau sont immédiatement perçus par tout un chacun à travers le monde, parce qu’elle offre la distanciation propice voir nécessaire à l’accomplissement du théâtre.

Inventant des technologies aquatiques permettant aux acteurs de marcher et de jouer directement sur l’élément, nous voilà aujourd’hui pionnier d’un mode de représentation original sur l’eau qui a déjà fait escale dans plus de 50 pays.

C’est sur cette eau forte que la compagnie imagine aujourd’hui la création d’EFFRACTION NOCTURNE, dans un face à face avec des spectateurs invités à « se réfléchir » en scrutant l’horizon et ses ailleurs imaginaires.

Transporté par les errances poétiques de « L’Eau et Les Rêves » de Gaston Bachelard et guidé par l’« Intelligence du rêve » de Anne Dufourmantelle, ce nouveau projet de création propose les conditions d’une alchimie improbable entre l’eau et les songes.

Bienvenue dans le rêve collectif d’Effraction Nocturne

Le rêve inconscient est notre toute première fiction; il agit en effraction à la conscience.

A l’instar des spectacles d’ilotopie dont le mode d’expression est l’image vivante, la pensée du rêve s’exprime elle aussi en images et le drame qu’il développe rejoint par sa polysémie une dialectique qui nous est chère.

Dans la fresque surréaliste d’Effraction Nocturne c’est par lui, associé à l’alchimie de l’eau, que nous avons choisi d’explorer les formes en pleine mutation des sociabilités d’aujourd’hui :

Dans un contexte social de défiance et de repli sur soi, de concurrence généralisée, du prima de l’individu et des relations dématérialisées, quelles sont les nouvelles modalités de notre rapport à l’autre. Quelle vie collective développons-nous ? Comment s’articule-t-elle ? Que projette-t-on dans l’autre?

Qu’il s’agisse de notre ami, des membres de notre famille, du politicien local, de nos collègues ou du voisin d’à côté, qu’attendons-nous d’eux? Que leur offre-t-on de nous?

Quelques habitants, une maison-village, un bouquet d’arbres et une place publique vont infuser dans ce qui semble être le quotidien d’un bout de quartier. Pourtant, rien n’est tout à fait normal ici. La vie que partage ce groupe d’hommes et de femmes est celle de leur inconscient, au travers de leurs propres songes et cauchemars dont ils incarnent à la fois les monstres et les héros.

Dans ce monde parallèle et instable, tout peut arriver, engloutissements, émergences, métamorphoses et perditions ; rien n’est définitif et chaque situation fait sens et symbole.

Construire ce projet avec le vôtre

Dès 2015 en ébauche à notre projet, nous avons initié un petit laboratoire d’écritures, de gestes artistiques et d’ingénieries inspirés par la dramaturgie et les mécanismes du rêve.

Ces recherches ont fait l’objet de 2 sorties de chantier sous le nom de L’EAU de Là. Sous forme d’entresorts ces petits rêves et cauchemars aquatiques ont troublé de manière aléatoire et éphémère la surface des eaux du Festival des Envies-Rhônements à Port Saint Louis du Rhône en juillet 2015 et celles du Festival les BarBares à Meyrieu-les-Etangs en mai 2016.


Aujourd’hui, nous faisons appel à des partenaires et coproducteurs désireux de nous accompagner dans l’aventure d’Effraction Nocturne, en participant à son financement sous forme de co-production ou pré-achat et en nous accueillant pour des périodes de résidence et d’ateliers donnant lieu ponctuellement à des sorties de chantier.

Cet accompagnement peut avoir lieu sur la durée, du printemps 2017 au printemps 2019 en une collaboration qui pourrait être celle de compagnie associée sur 2 ans.

A chaque étape il s’agit d’inscrire et stimuler notre propos en lien avec un terroir, un quartier, un village. Que cette émulation autour de l’eau s’articule et se nourrisse parallèlement à des échanges avec citoyens et collectivités locales sur la gestion, les projets, les usages et bien sûr les imaginaires liés à l’élément.