~ At work ~

12 octobre 2020 // Nouvelle création

LE SPECTACLE PERSONNEL

Riche de la diversité de ses champs d’expériences en espaces publics, la compagnie ilotopie propose aujourd’hui, parmi les bouleversements planétaires, un spectacle-traversée dénommé :  « LE SPECTACLE PERSONNEL ».

Notre éducation semble avoir laissé chacune et chacun au bord du chemin, comme 7 milliards d’autres, en « orphelin social ». Nos sociétés récentes se sont affranchies de la plupart des rituels de passage : un diplôme, un cadeau, un permis, une carte, un droit, un contrat sont aujourd’hui nos seuls pauvres signes d’appartenance. Pourtant, parallèlement, l’art et les artistes pratiquent toujours la transmission vivante des expériences, entrebâillent des portes que d’autres nous aident à ouvrir et fomentent des rencontres bouleversantes.

Avec ce SPECTACLE PERSONNEL, c’est la forme luxueuse, parce qu’individuelle, d’un transfert d’émotions dans un parcours sensuel que nous désirons offrir à l’invité-e ; on prétend ici émettre de la bienveillance et à la fois frapper l’esprit, désaveugler et percer du regard, en un mot, déséquilibrer. Les artistes rencontrés savent donner, s’abandonner, persuader, se rire d’eux-mêmes. Les installations, elles aussi, défient l’imaginaire, en immersion dans des mondes inattendus, pour des moments qu’on souhaiterait suspendus. Ce parcours, comme initiatique, est un essai d’agitation de nos crispations, de nos idées et de nos espoirs ; l’intimité avec l’invité(e) masquera et démasquera de la tendresse et vaudra bien des minutes d’éternité.

Voici un spectacle d’accompagnement sur les bords du monde d’après.

 UN PARCOURS EN 12 ÉTAPES, une suite d’acte théâtral.

Chaque module du SPECTACLE PERSONNEL traite un thème taraudant :

  • Notre animalité
  • L’eau est en nous
  • Amour ou empathie
  • Le temps ne passe pas
  • Le feu, tuer la lumière froide
  • Le face à soi-même
  • Le fil de l’infini
  • Le passage des yeux

et d’autres sujets en situation/spectacle et scénographies vivantes à l’étude…

Durant cette traversée, nous convoquerons le geste, la musique, les corps, les comportements, l’architecture, les mots, les senteurs et tout un bric à brac social et culturel. De jour comme de nuit, nous chercherons à opérer une déstabilisation progressive de nos invité-es, vers le plaisir de la perdition.

Ces modules de situations/spectacles, ainsi que d’autres, sont en cours d’écriture et de travail scénographique. Cette liste est simplement indicative, un vrai cheminement causal devant relier chaque interrogation, sans pour autant mener à une cohérence, le spectateur/trice menant, promenant, jouant sa propre intégrité. 


PROTOCOLE :
Une par une, un par un, spectatrices et spectateurs ont rendez-vous sur un chemin théâtral taillé dans la société, une traverse à emprunter, un chemin qui coupe, une situation-spectacle. Cette promenade prend le théâtre comme rite de passage, rien que des têtes à têtes, seul/e face à l’artiste, seul/e immergé dans une installation, l’invité/e seul/e à parcourir 12 modules et 12 seuils. Chaque sas ouvre sur une nouvelle expérience, une confrontation, une rencontre, une lumière, un éclat de rire.

Nous sommes dans un multivers où chaque module de tête à tête est totalement différent d’un autre, monde brouillé empli de signes et plein d’émotions, échanges intenses, charges vives.
Chaque module offre 4 minutes d’absorption / réflexion, entre deux sas et les déplacements du spectateur/trice entre deux modules peuvent prendre deux minutes.
Ainsi, ce parcours dure plus ou moins une heure par personne et fonctionne en continu sur 4 heures pour les performers/euses et 3 heures pour l’accueil des rendez-vous.

Toutes les 6 minutes, une spectatrice ou un spectateur a rendez-vous sur le seuil du SPECTACLE PERSONNEL.

Un présentateur/trice, 5 performers/euses et 2 techniciens/ciennes constituent l’équipe de ce parcours-spectacle qui peut s’inscrire dans une friche, un théâtre, une forêt, un parc, une architecture. De 30 à 60 spectateurs/trices par jour peuvent jouir de ce rituel imprégnant, en une ou deux séances, séparées d’au moins deux heures.


PRODUCTION / CO-PRODUCTION :
Cette création sera assurée en partie sur le budget de la compagnie ilotopie, grâce au suivi de nos partenaires institutionnels et pour partie par des résidences et des co-productions.
Nous recherchons 5 résidences et 5 co-productions pour chacune 5000 euros d’apport net en production. Ces participations permettront de compacter les coûts de cession qui bénéficieront à nos futurs partenaires.
Contrat de cession pour deux séries de représentations de 3 heures chacune, soit 60 spectateurs sur la journée/soirée :

3 500 € HT, tarifs du coût plateau,
hors montage/démontage et les +++
En tournée, 8 personnes au départ d’Arles-France

11 octobre 2020 // Travail en cours

14 janvier 2020 // Travail en cours

LE RÊVE A RÉACTION

Ce mois-ci, chaque jeudi à Tarascon :
LE RÊVE À RÉACTION
Ateliers de danse-fiction avec les grandes sections de l’école maternelle Marie Curie et la classe de CM2 de l’école Jean Macé

Approcher ses propres rêves,
les exprimer, les développer artistiquement,
leur permettre de  devenir supports de l’imaginaire,
moteurs de mises en mouvement créatives et chorégraphies collectives.

Avec Fabienne Passabet-Labiste & Dominique Noel
ILOTOPIE inventions interventions artistiques

2 janvier 2019 // Travail en cours

théatre d'eau et de paysage - théâtre de plein air